Destiny : Rise of Iron

Destiny

Date de sortie : Septembre 2016

Date du test : Aout 2017

Langue : Français

Plate-forme : Ps4

Genre

L’histoire de Destiny prend place dans le futur, au sein d’un environnement post-apocalyptique. Il y a 700 ans de cela, une sphère mystérieuse, réfractrice et gigantesque fut découverte sur Mars. Le Voyageur comme il sera appelé lorsque les hommes comprendront partiellement ses origines, leur apportera toutes ses connaissances. Il permit aux hommes de vivre trois fois plus longtemps. Il « terra-forma » les planètes proches de la terre en y faisant par exemple pleuvoir. Mars, Vénus et Mercure devinrent colonisables et habitables. Grâce à sa technologie, les hommes voyagèrent en dehors de notre système solaire. Mais le Voyageur, digne représentant de la lumière dont il tire ses forces avait un ennemi, « Les Ténèbres », un ennemi qui l’avait retrouvé et voulait la destruction de ses nouveaux protégés, ce fut la fin de l’âge d’or de l’Humanité.

 

   Les humains au bord de l’extinction construisirent une Cité, la dernière sur Terre. Les Gardiens sur la Tour au-dessus de cette cité, ultimes défenseurs de la lumière et détenteurs investis d’une partie des pouvoirs du Voyageur, ont cru réussir à contenir leur ennemi, les Ténèbres, représentées ici par une déferlante de races extraterrestres belliqueuses et guerrières. Elles agrandissaient leur nombre et leur force pour pouvoir attaquer une seconde fois. Un jour, un Spectre, sorte de cube volant qui guide les Gardiens dans leur périple, trouva un Gardien qui avait la capacité, la volonté, et le courage d’affronter les Ténèbres et si ce dernier échouait, ce serait la fin du monde tel qu’on le connaît.

8/10
Introduction :
   Voilà. Destiny, c’est fini. Après trois ans de bons et loyaux services, le MMO-FPS de Bungie (les créateurs de la série Halo) va bientôt fermer ses portes au profit de sa suite tant attendue sobrement intitulée Destiny 2. À l’heure où j’écris ces lignes, Lord Saladin organise sa dernière bannière de fer (annonce officielle), marquant ainsi la fin d’un des plus grands événements du jeu. Il est sans doute temps de faire un bilan de 3 ans d’existence.

 

   Synopsis :

   Il y a des centaines d’années, un objet non identifié se pose sur Mars. Les gouvernements envoient un petit détachement de trois hommes sur la planète rouge en vue d’investiguer. Les trois explorateurs découvrent Le Voyageur, une immense boule blanche capable de communiquer avec eux. Après l’avoir ramenée sur Terre, le Voyageur offre à l’humanité ce qui sera connu comme son Âge d’Or : les maladies sont éradiquées, l’espérance de vie triplée. Les guerres, la famine, la pauvreté ne sont plus qu’un lointain souvenir. Le Voyageur dispense aux Hommes des technologies très en avance, leur permettant rapidement de partir à la conquête du système solaire. Mais plus encore, Le Voyageur (qui est alors considéré comme un Dieu), va rendre habitable Mars, Vénus, et Mercure. Les trois planètes sont rapidement colonisées, et l’espèce tout entière fait des bonds de géant dans la connaissance de l’Univers et de ses secrets. Les Humains font alors la connaissance des Éveillés, une Race extraterrestre à peau bleu qui parcourt les galaxies comme des nomades ; et créent les Exo – des androïdes dotés d’une volonté propre.

   Mais le Voyageur à un ennemi éternel : Les Ténèbres, qui le pourchassent à travers chaque galaxie qu’il traverse, détruisant tout sur leur passage. Lorsque ses serviteurs arrivent, l’humanité vit ses dernières heures. Le Voyageur, s’étant attaché à ces créatures plus qu’à aucune autre, fait l’Ultime Sacrifice : il s’éteint pour créer les Spectres, des concentrés de technologie issus de son fuselage, à l’intelligence redoutable, et capables d’éveiller les Gardiens. Ces êtres issus des trois races sans distinction oublient tout de leur passé, devenant des remparts dotés des Pouvoirs du Voyageur pour se dresser contre les Ténèbres. C’est le début du Déclin.

   Le scénario de Destiny prend place des dizaines d’années après cette période, alors que ce qu’il reste de l’humanité vit retranché dans une immense Tour, à l’endroit même où le Voyageur s’est « endormi ». Mercure a été détruite aux mains des Vex (des robots partageant un esprit unique et capable de voyager dans l’espace et le temps), Vénus est tombée pour devenir un champ de bataille entre les Vex et les Déchus (un peuple extraterrestre soumis aux Ténèbres), Mars est devenu un avant-poste des Cabals (des aliens hauts de trois mètres versés dans les arts de la guerre sous forme de légion), La Lune a été creusée et parasitée par La Ruche (des monstres semblables à des insectes dans leur mode de vie), et la Terre est le dernier champ de bataille entre les Déchus et les Humains.

   Avec ses quatre extensions, Destiny va nous fournir plusieurs histoires qui vont nous permettre de voyager sur plusieurs planètes pour combattre ces différentes menaces. À mesure des années, deux nouvelles races ennemies sont venues s’ajouter : les Corrompus (qui sont des ennemis issus des autres peuples avec des skins d’ombre, et les Infectés – des Déchus ayant été modifiés par un parasite connu sous le nom d’Aria).

   Le premier point significatif dans cette partie, c’est l’ampleur du Background. Je ne peux tout simplement pas vous parler de TOUS les détails qui foisonnent dans cet univers incroyable (les Esprits Tutélaires par exemple). De mémoire d’homme, je n’arrive pas à me souvenir d’un seul FPS nous proposant une histoire aussi riche et construite… À tel point que parfois le passé semble plus intéressant que les événements narrés à l’écran (La Trouée du Crépuscule, par exemple, ou l’histoire de Tormod Le Maudit). Cela nous donne très rapidement le sentiment d’être dans un univers complet et travaillé avec soin… Mais. Il y a un « Mais » :

   La Narration :

   Premier point qui fâche vraiment. Pour un amateur de RPG et d’univers étendus, un lecteur assidu et un Rôliste convaincu, j’ai bien (trop) souvent été totalement sorti des événements du jeu parce que… Merde, c’est illogique ! Pourquoi notre Spectre crie-t-il « Des Déchus, si près de la surface ? » dans la première mission EN SACHANT QU’ILS OCCUPENT TOUTE LA TERRE DEPUIS DES DÉCENNIES ! Pourquoi a-t-on l’impression de « découvrir » la Race Vex alors que TOUT LE MONDE DANS LA TOUR LES CONNAÎT. Pourquoi, pourquoi, pourquoi… La seule explication logique : notre protagoniste a hérité du Spectre le plus CON d’entre tous, incapable de lire le manuel. C’est… Bien dommage, vraiment.

   De même, on est rapidement interloqué par le déroulé narratif de l’histoire. Le scénario du jeu d’origine nous permet tout simplement de voyager sur La Terre, la Lune, Vénus, et Mars… En moins de 3h en ligne droite. Voilà. On vous a pondu un truc génial, mais on torche l’histoire parce que Kevin 12 ans, il aime le multi compétitif et il KompRan Pà L0l ià Tr0 2 M0 !

   Merde, pensez à tous vos joueurs ! Proposez plus de missions scénarisées, annexes et facultatives. Il y en a, ce n’est pas le problème… Mais seule une minorité éveil notre intérêt et nous permet d’en découvrir plus. Même les explorations « libres » des planètes ne nous livrent pas beaucoup plus de zones et strictement AUCUN secret… (Et ne me parlez pas des Spectres morts à récupérer. Pour moi, un jeu qui vous oblige à aller lire l’histoire sur leur site officiel a été narré avec le cul. Point.)

   Graphismes :

   Voilà un point fort de Destiny et de toutes ses extensions. Destiny est un bijou visuel, tant sur le plan décor que personnages. Chaque peuple, chaque planète, chaque niveau dispose d’une patte graphique fort appréciable et travaillée. De même, des réels efforts ont été faits sur le design des armes et des équipements, nous donnant bien souvent l’impression d’être en face d’un mix entre de la Fantasy et de la SF. On peut ne pas accrocher, mais dans mon cas c’est une claque à chaque partie.

   Petit bémol malgré tout concernant la création de personnages. Les différentes possibilités sont bien trop faibles pour un MMO, et on rencontre bien trop souvent des joueurs avec la même trogne que nous…

   Bande Son :

   On va ici distinguer deux parties spécifiques. Pour commencer, les OST. Elles sont… Grandioses. Je n’ai pas d’autres mots. Épiques à souhait, dotées bien souvent de cœurs et de cordes, elles n’hésitent à nouveau pas à piocher à travers les différentes esthétiques pour coller au mieux aux situations ou aux ennemis que l’on combat (ainsi les Vex auront de nombreux cœurs et envolées lyriques, tandis que les Cabals ont un thème centré autour de basses et de tambours pour mieux refléter la rigueur militaire). En bref, une réussite.

   Viennent ensuite les doublages. 2013 et hype Game Of Thrones oblige, on retrouve un casting très largement issu de l’une des plus célèbres franchises de HBO. Ainsi le général des éveillés est doublé par Jaime Lannister, notre Spectre par Peter Dinklage (Tyrion), la Reine des éveillés par Cersei (très bonne blague puisque le Général des Éveillés est le frère de la Reine, et a un attrait tout particulier pour elle… Magnifique clin-d’œil, les gars)… Là ou ça devient impressionnant, c’est que même dans la localisation française les doubleurs officiels ont étés repris. Du coup, un doublage de grande qualité la plupart du temps… Même si notre Spectre a parfois des intonations totalement en dehors de la réalité (comme le fameux « NOUS DEVONS TRAVERSER CE PONT ! » qu’il beugle comme un dératé alors que bah… C’est juste un pont frère. Calme-toi. En plus les ennemis n’ont pas encore débarqué).

   Gameplay :

   Bon. C’est ici que tout va se jouer. Dans un FPS, le jeu doit être nerveux et prenant. Dans un MMO, le jeu doit être équilibré. En mixant les deux, on arrive sur un jeu qui DOIT être équilibré, nerveux, et donner un réel avantage à la maîtrise plutôt qu’à l’équipement.

   Est-ce réussi ? En partie…

   Je dois avouer qu’avec les années, les ajustements ont étés nombreux. TROP nombreux. Je sais que le jeu appartient à Activision (qui est une des filières de Blizzard), et que le propre de Blizzard c’est justement de déséquilibrer ses classes de personnages pour inciter les joueurs à recommencer d’autres parties afin d’augmenter artificiellement la durée de vie…

   Mais ça marche dans un MMO-RPG… Pas dans un FPS. Dans ce type de jeu, les déséquilibres sont tout bonnement punitifs, nous dégoûtant parfois de jouer en multi compétitif. Je me souviens de la sortie du Roi des Corrompu, où on ne pouvait plus rien faire contre un Titan suivant la doctrine du Brise-Soleil. Par la suite, ce furent les Arcanistes qui ont étés avantagés en massacrant tout sur leur passage… Puis les Chasseurs.

   Côté Armes, c’est la même chose : tantôt tout le monde en ligne va déboîter à coup de fusils à pompe, tantôt tout le monde se mettra au Revolver. C’est dommage, vraiment, car cela nuit clairement à la diversité…

   D’autant plus que cela aurait pu fonctionner s’il n’y avait pas SI PEU de possibilités entre les protagonistes. Trois races, trois classes, et roule ma poule. Ok, ca fait du choix… Oui mais les races n’ont aucune incidence sur le Gameplay ! Et on a que 3 Slots de personnages ! Du coup on créé un de chaque, et voilà… C’est tout.

   J’aurais aimé que les Éveillés puissent être plus discrets, comme le veut leur nature ; que les Exo soient plus résistants… J’aurais aimé pouvoir jouer sur la taille de mon personnage pour rendre sa hitbox moins grande mais sa force plus petite. J’aurais aimé jouer sur sa corpulence pour l’effet inverse. J’aurais aimé du neuf, du révolutionnaire, du grand, à l’image de ce que le jeu aurait DÛ être.

   Mais intéressons-nous un peu plus aux classes, voulez-vous ? Vous aurez donc le « choix » entre Titan, Arcaniste, et Chasseur. Dans l’idée, nous sommes ici clairement face à des archétypes habituels du MMO, à savoir : Tank, Mage, DPS. Enfin, c’était sans doute l’idée au début…

   Parce qu’après trois ans d’ajustements dans tous les sens, force est de constater que rien n’a été jusqu’au bout. Pis encore, les classes sont tout bonnement interchangeables ! Il n’y presque plus AUCUN intérêt à essayer de diversifier son groupe de gardien, ni même à essayer telle ou telle doctrine. On se concentre sur les dernières sorties, et on est sûr d’avoir nos chances. Point.

   Le Titan peut jouer DPS (avec sa doctrine « Assaillant » qui lui permet de faire des dégâts de zone considérables ou de donner des coups d’épaules dévastateurs), Tank (doctrine « Défenseur » permettant de générer un dôme de protection qui pare toutes les attaques), ou encore DPS « à distance » grâce au Brise-Soleil et son envoi massif de marteaux enflammés pour ravager tout le terrain.

   Le « Space-Magician » comme il fut nommé à ses débuts, à savoir l’Arcaniste, se la joue DPS grâce à la Voie Abyssale et ses bombes d’énergie, Healer avec le Chant Solaire (permettant entre autre de revenir à la vie une fois), et DPS de zone avec le Rite de l’Orage. Clairement encore aujourd’hui la classe qui offre le plus de diversité.

   Enfin, le Chasseur est un peu moins bien loti, puisque lui a le choix entre DPS, DPS, ou Débuffer. Sa dernière doctrine (La Ronde de Nuit) est d’ailleurs clairement l’une des MEILLEURES des explorateurs puisqu’elle permet d’obtenir un radar plus précis, indiquant exactement l’emplacement des ennemis, des coffres et des objets à récupérer ; ainsi qu’une esquive améliorée grâce à un saut unique sur le côté.

   Au final, les choix de Doctrines se font clairement en fonction du mode de jeu… Parce qu’il y en a à foison. On jouera plus facilement des DPS de zone dans les jeux solos, des DPS « à cible » pour les parties en JCJ (Joueur Contre Joueur), et Défenseur dans les Raids et autres Assauts (multi coopératifs)… Bien qu’il n’y ait pas vraiment de règles et que bien souvent chacun adopte son style de jeu en fonction de ses propres affinités. Encore une fois, ce dernier point était valable au début.

   Concernant les armes, elles sont légions également. Vous pourrez vous équiper de trois types d’armes :

   – Principales : Révolver (Énormes dégâts mais faible chargeur et vitesse de recharge, et oblige une grande précision), fusils d’assaut (tac tac tac je canarde dans tous les sens et je prie pour que ça touche), fusil d’éclaireur (un seul coup, mais une énorme portée), fusil à impulsion (salve de trois tirs).
   Ce type d’arme sera clairement celui que vous utiliserez le plus, puisqu’il dispose du plus de munitions et qu’elles sont facilement trouvables. Au moment où je vous parle elles sont presque toutes équilibrées, et votre choix se portera donc sur votre style de jeu.

   – Secondaires : Pistolet (grande cadence, dégâts faibles sauf en précision), fusils de précision (Sniiiper !), fusil à pompe (utile en CAC), et fusil à fusion (salve de trois balles extrêmement puissantes, mais doit « chauffer »).
   Voilà des armes qui vous seront toujours utiles… En soutien. Si les pistolets sont restés les grands absents de presque trois ans de jeu, aujourd’hui ils trouvent un vrai regain d’intérêt et sont très appréciables à jouer.

   – Lourdes : Bazookas (Bah, tu tires et ça fait BOOOOM), Mitrailleuses (tu fais TAC TAC TAC TAC TAC TAC TAC), et Épées (oui oui, épées).
   Là encore, c’est cool bien que plus difficile à utiliser à cause de la rareté des munitions. Les épées ont étés ajoutées dans la 3e extension et y ont mené le Game car totalement abusées. Aujourd’hui on est revenu sur un équilibrage même si je vois encore trop peu de Mitrailleuses à cause de leur précision pourrave et de dégâts trop faiblards.

   Au final pour les armes, c’est le même constat que pour les doctrines : beaucoup d’idées, mais pas assez exploitées. Avec la sortie du Roi des Corrompus, j’aurais adoré pouvoir avoir des Arcs utilisables. Avec la sortie des Seigneurs de Fer, je rêvais de manier des Haches comme Lord Saladin. Et bah… Non.
   De même, je regrette totalement que toutes les classes / races puissent utiliser TOUTES les armes sans bonus / malus. Pourtant les Chasseurs ont une doctrine spécifique aux Révolver… Encore une fois, les idées étaient là mais n’ont clairement pas été jusqu’au bout.

   Conclusion :

   Qu’ai-je donc à en dire, au final ?

   Eh bien… Le jeu est dense, vaste, et propose son lot de défis et de quêtes journalières. Tout ce qu’il faut pour ne pas s’ennuyer… Sauf que bah… Ceci est valable surtout si vous faites le jeu aujourd’hui, à l’âge de sa mort. Parce qu’à sa sortie, il manquait clairement de contenu. Et ce ne sont pas les deux premières extensions qui ont changé la donne. Seul Le Roi des Corrompus a su apporter suffisamment de changement et de nouveauté pour redonner un second souffle à un MMO-FPS sur le déclin. La dernière extension, elle, est fort sympathique mais manque de punch et d’innovations, en plus de décevoir sur le scénario.

   D’autant plus que pour ma part, je joue surtout pour le scénario (que je trouve excellent)… Alors merde, pourquoi nous avoir pondu 3 extensions sur 4 qui n’apportent RIEN à un background d’une telle ampleur ?! Je voulais voir les autres Dieux de la Ruche ! Je voulais explorer Mercure ! Je voulais enfin savoir qui était l’Inconnue ! Beaucoup TROP de questions abordées pendant les différents scénarios restent sans réponses, même après trois ans… C’est dommage, bien trop dommage, car désormais je sais que si je veux des réponses je devrais encore passer à la caisse. Évidemment, c’est le jeu. Surtout avec Activision… Mais ça dépasse clairement les bornes. C’est comme si vous regardiez une série télé qui vous promet que l’hiver vient, et que vous devez attendre 7 ans que ça arrive… Ah non bon ok j’ai rien dit, c’est normal. :D

   J’ai passé beaucoup d’heures sur Destiny, à la fois sur Ps3 et sur Ps4. Il a longtemps compté parmi mes jeux favoris, mais le constat final est bien trop amer, bien trop mercantile. De même que les changements de position de Bungie sur différents points. On n’est pas encore à un niveau où ceux qui payent ont plus d’avantages, mais on n’en est clairement pas loin. C’est dommage, surtout au vu des sommes colossales que demande le jeu et toutes ses extensions (du moins pour ceux qui les ont toutes achetées une après l’autre). J’aurais clairement aimé plus. Je souhaite vivement que Destiny 2 change la donne et réponde enfin aux questions, mais de ce que j’en sais, c’est mal barré et il va encore falloir attendre extension après extension pour avoir des réponses.

Pas de note
0/10

  Je n’aime pas ce jeu. Je l’associe à une mauvaise période de ma vie. De fait je ne peux donner de note même si je l’ai commencé, ce ne serait pas objectif.

Laisser un commentaire

Fermer le menu