Cœur de Cristal

Auteur : Frédéric Lenoir

Date de publication : 02 Octobre 2014

Date de lecture : Décembre 2019

Genre/Thème : Conte philosophique, Quête initiatique, Romance

Nombre de pages : 216

   Il était une fois…

   Dans un royaume lointain, un jeune prince est victime d’un terrible sort : son cœur, enveloppé d’une gangue de cristal, ne peut ni vibrer ni aimer. Seul un feu d’amour brûlant permettrait de faire fondre le cristal et de libérer son cœur.

   Alors qu’il est en âge de se marier, et malgré tous ses efforts, aucune femme ne lui inspire cet amour. C’est ainsi qu’il décide de partir sur les routes du monde, à la recherche de celle qui le délivrera du maléfice. Semée de bien des obstacles, sa quête l’amène à méditer sur le sens de la vie, mais aussi à découvrir le redoutable secret qui pèse sur sa naissance.

Pas de note
0/10

   Pas lu.

8/10

        Ceux qui me lisent savent que j’admire beaucoup Frédéric Lenoir. En plus d’avoir une plume vraiment exquise, sa philosophie est admirable, saupoudré de connaissances historiques fort instructives.

       Cette fois, il s’agit d’un conte, agrémenté de jolies illustrations. L’amour est le thème principal de ce livre. Une Sorcière maudit la Reine qui meure en couches. Elle prédit que son fils ne connaîtra jamais l’amour, son cœur à jamais prisonnier dans une gangue de glace. Le Prince grandit et en effet, ne connaît pas ce sentiment. Quand sa nourrice meure, il ressent un peu de peine à l’idée de ne plus pouvoir profiter de sa compagnie, mais guère plus.

       Maître Zhou lui fait savoir qu’il n’y a qu’une seule femme au monde qui pourra le délivrer de ce mal en faisant fondre le cristal, qu’il la reconnaîtra au premier regard, mais que ça lui causera une immense souffrance. Le Prince organise des bals, sans succès, puis après un an de rencontres diverses issues de tous les Royaumes, il se met en route. Puisque cette fille n’est pas noble, il la trouvera forcément dans le bas peuple. Il rencontre une sorcière puis un scarabée. Chaque chapitre apporte de petits enseignements essentiels.

       Je m’interroge toutefois. Si le Prince n’avait pas découvert la vérité à la fin, se serait-il tout de même marié ? C’est assez étrange ma fois… La finalité, je ne la consignerai pas pour vous garder la surprise.

       J’ai beaucoup aimé ce conte, joliment illustré. L’orthographe est impeccable et c’est bien écrit. Un régal !

Extraits

   « Si tu fermes ton cœur, tu m’oublieras et je mourrai une seconde fois. En ce monde, je ne peux continuer à vivre que dans ton cœur. Mais il faut qu’il reste ouvert. Ne le referme pas et le mien battra toujours à l’unisson du tien… »

Fermer le menu