American Horror Story

Date de sortie : Mai 2012 – en cours

Date de visionnage : Octobre 2015

Langue : Français

Genre : Horreur

   La famille Harmon, composée d’un psychiatre infidèle (Ben), de sa femme meurtrie (Vivien) et de leur fille dépressive (Violet), s’installe dans un manoir hanté, après l’adultère du père et la fausse couche de la mère. Les esprits rôdent et sont bien décidés à les torturer, afin de les confronter à leurs plus grandes peurs.

5/10
  Au moment où je tape ces lignes, nous en sommes à la saison 7. Je suis incapable de mettre plus que la moyenne, quand bien même je le voudrais. Car même si j’ai été pris par les deux premières saisons, force est de constater qu’avec le temps, la qualité et l’intérêt décroissent. Alors attention, j’aime la prise de risques et le changement, mais là clairement on arrive dans un glorieux n’importe quoi où les scénaristes semblent avoir épuisé toutes les techniques de torture et de meurtres qu’ils connaissent.
   J’aurais vraiment préféré que la série s’arrête après deux saisons. Quitte à reprendre les idées des suivantes pour d’autres séries. Dommage.
7/10

  Pour ceux qui ne connaissent pas la série, c’est une histoire différente à chaque saison. La 1 se passe dans une maison hantée, j’ai vraiment accroché. Zachary Quinto (Sylar dans Heroes) joue extrêmement bien. Saviez-vous d’ailleurs qu’il est réellement gay dans la vraie vie ? Dans la saison 2 il incarne Bloody Face et sur le coup on a du mal à le soupçonner. Ce que j’aime dans American Horror Story c’est que c’est tiré de faits réels. Bloody Face a réellement existé par exemple, il se nommait Ed Gein et dépeçait des femmes pour en faire des abats-jours, gants etc…
   Ah et cette chanson ne voudra plus quitter votre esprit une fois que vous la subirez à l’asile, je vous préviens :

   La séquence forte de la 1 repose sur l’accouchement de Vivien. La 2 a eu quelques passages trashs, mais rien de comparable. Je crois que ça dépend de la sensibilité de chacun. La 3 n’a rien d’effrayant, elle met en scène des sorcières. J’ai remarqué que l’opening est toujours plus effrayant que la série. La mise en scène dérange. Il y a des images fugaces que le cerveau a le temps d’enregistrer au détriment de l’œil. C’est gênant, puise dans des peurs qui nous sont propres.

   La 4 se déroule dans un cirque et met en scène toutes sortes de « monstres » des gens difformes, des curiosités qui émoustillent le mépris des vrais monstres, ces citoyens modèles qui viennent rire et coucher avec ces animaux de foire une fois les ténèbres de la nuit installées. Chaque saison a son lit d’inspiration de faits réels.

   La saison 5 était sympa mais longue à démarrer. Je vais spoiler brièvement alors ne me lisez pas si vous voulez garder la surprise !
   On comprend que John est le tueur aux 10 Commandements dès qu’il rentre dans la soirée spéciale de James March, réservée aux plus grands tueurs en série.

   Ce qui est super c’est l’univers étendu. On croise des persos des autres saisons. Là par exemple Quennie qui fait escale à l’Hôtel Cortez, puis Billie Dean, la médium de la saison 1. J’adore ce principe !
   Je reproche à la saison 5 une zone d’ombre en particulier. Le machin qui a une perceuse à la place du pénis, on ne sait rien de rien sur lui. Pourtant on a passé au crible tous les fantômes qui hantent l’hôtel, mais là que dalle.
   Parlons de Lady Gaga, elle joue la Comtesse, ou plutôt elle interprète son propre rôle… Un rôle sur-mesure en somme. Pas de surprise avec elle.

   Saison 6 : un foirage complet. Plus qu’ennuyeux : sans queue ni tête… Pas effrayant et chiant…

 

   Et la saison 7 ma foi… Mieux que la 6 (en même temps c’est pas compliqué…). Mais une fois qu’on se met du côté des clowns, ça devient ennuyant.

   J’aime beaucoup cette série parce qu’elle innove, c’est une histoire différente à chaque fois, des OST qui collent parfaitement, un jeu d’acteurs irréprochable, une bonne mise en scène… Bref elle a tout pour elle pour de la saison 1 à 4.

Fermer le menu